La grande consultation citoyenne est lancée, la parole est à vous !

le 28 mars 2019 | 1 commentaire

28mars.jpg

Une étape décisive pour cette grande consultation populaire et citoyenne : celle invitant tous les citoyens, personnalités de la société civile et forces vives du territoire à contribuer en ligne, sur la plateforme dédiée, et à apporter leurs propositions pour construire la métropole de demain et améliorer notre quotidien.

« Chacun peut apporter sa pierre à l’édifice »

« C’est votre soirée ! C’est enfin le moment de donner votre point de vue et d’enrichir notre projet » s’est réjouie Martine Vassal en ouvrant la réunion, impressionnée par le nombre participants qui avait répondu au rendez-vous. Car, si cette démarche inédite s’appuie sur plus de 300 personnalités reconnues dans leurs domaines de compétences, elle s’affiche surtout comme un processus ouvert où « chaque citoyen peut apporter sa pierre à l’édifice » pour élaborer un projet concrert et pragmatique pour l’avenir de notre territoire.

Une méthode qui a fait ses preuves

A la tête de la Métropole, Martine Vassal applique ainsi la même méthode que celle qui a prévalu à la réussite de son bilan à la présidence du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône : le partage des idées et des expertises sur les sujets qui mobilisent les citoyens : les transports, la sécurité, l’emploi, l’environnement, le logement, la santé, la solidarité… Une méthode qui marche, comme l’a rappelé la Présidente, avec 98% des projets portés par le Département réalisés en seulement trois ans.

Contributions en ligne jusqu’en juin

Chaque citoyen qui souhaite s’impliquer dans la vie de son territoire est donc invité, jusqu’au mois de juin, à participer en ligne à la consultation organisée autour de cinq grandes thématiques : Transports et espace public – Économie et attractivité – Administration et gouvernance – Environnement, culture, cadre de vie, ville verte – Logement, solidarité, social, santé, jeunesse. « S’en suivra un travail conséquent de recueil et d’analyses qui donnera lieu en septembre prochain à un rendu à la population » a expliqué à l’auditoire Martine Vassal, précisant que des thèmes plus détaillés sont également proposés sur la plateforme pour coller au plus près aux attentes des habitants du territoire désireux d’être de cette aventure collective.

Les groupes de travail en ordre de marche

En parallèle et en complément des contributions citoyennes, cinq référents feront avancer les propositions dans le cadre de groupes de travail dont les réunions sont déjà programmées. Chacun d’entre eux a d’ailleurs expliqué son engagement dans « Marseille Métropole Audacieuse ».

Ainsi, pour Johan Bencivenga, chef d’entreprise et Président de l’Union patronale des Bouches-du-Rhône, en charge de la partie « économie et attractivité » : « Il est de mon devoir, dans mon domaine d’expertise, de réfléchir à l’avenir du territoire, d’être une aide à la décision et de définir les bonnes pratiques ».

Pour Valérie Fedèle, l’enthousiasme est de mise. La directrice du Château de la Buzine et référente sur les sujets « Environnement, culture, cadre de vie et ville verte » voit dans cette démarche participative « un projet partagé que nous allons construire pour le mieux-vivre ensemble ».

Le Général David Galtier, notamment engagé sur la question essentielle de la sécurité, croit profondément aux vertus de cette participation citoyenne : « De l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace » a-t-il scandé citant Danton en 1792, en référence à l’intitulé du mouvement lancé par Martine Vassal.

Il a également été question d’audace pour Caroline Battilana, Présidente de l’association « Les amis d’Émilie » qui offre soutien et répit aux parents d’enfants en situation de handicap. En charge de la thématique « Logement, solidarité, social, santé, jeunesse », elle est convaincue « de la détermination et de la capacité de Martine Vassal à changer les choses ».

Enfin, pour l’universitaire Robert Fouchet investi de la question de l’administration et de la gouvernance : « La démocratie participative est fondamentale. Être écouté, c’est être respecté. La fiscalité doit être acceptée, expliquée et non subie et pour cela il faut lancer des expérimentations dans le champ fiscal ».

« Il va falloir être inventif ! »

Ces différentes interventions ont donné lieu à de nombreuses questions dans la salle, et c’était bien l’objectif de cette réunion : donner, dès le 28 mars, la parole aux citoyens. Ils l’ont prise montrant ainsi toute la légitimité d’une démarche ouverte à ceux qui vivent et font vivre le territoire.

Étudiants, chefs d’entreprise, acteurs du monde culturel et social, responsables d’associations et citoyens…chacun a exposé ses points de vue en matière de mobilité, d’emploi, de sécurité mais également de pouvoir d’achat.

C’est d’ailleurs sur cette question cruciale que Martine Vassal a clos les nombreuses interventions concluant : « ll va falloir être inventifs ! ». Et donc audacieux !